21
octobre 2019

Grands absents

Editos
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le palmarès des 3èmes Défis urbains*, présenté le 25 juin à Paris, comptait deux absences remarquées : aucun lauréat dans les catégories « Ville intelligente » et « Renouvellement urbain de quartier politique de la ville ».
Dans le premier cas, les candidatures n’avaient pas manqué, d’une plateforme digitale de géomarketing à une tour ultra-performante. Elles étaient souvent inventives et présentées avec enthousiasme. Mais le jury a considéré que ces solutions technologiques, même assez complètes, ne répondaient pas de manière suffisamment globale aux enjeux.
Dans le second cas, les candidatures estampillées « politique de la ville », pas très nombreuses, semblaient qualitatives mais mettaient peu en lumière l’amélioration des conditions de vie des habitants. Faudrait-il y voir le reflet d’une normalisation progressive de la situation de ces quartiers ? Pas à en croire la charge virulente de Jean-Louis Borloo, le 27 juin à Valenciennes.
A l’inverse, le jury a apprécié les dossiers touchant de près ou de loin à l’empowerment des citoyens. Impliquer les habitants dans la réflexion sur ce que seraient des quartiers politique de la ville « intelligents », voilà peut-être une piste de travail. Avis aux candidats pour les Défis urbains 2019…


* Les Défis urbains sont organisés par Innovapresse (groupe Ficade), éditeur de Traits urbains.