18
décembre 2018

Angélique Fraysse : "Sciences Po, un tremplin pour mon évolution professionnelle"

Acteurs
Outils
TAILLE DU TEXTE

Interview - Communiqué

Angélique Fraysse, cadre bancaire, a suivi en 2016-2017 l'Executive Master Stratégie et finance de l'immobilier de Sciences Po. Elle revient pour nous sur les atouts de la formation, l'organisation personnelle qu'elle implique et les opportunités qui peuvent en découler.

Q. La formation que vous avez suivie est le fruit d'un partenariat entre Sciences Po Executive Education et l'École nationale du financement de l'immobilier (ENFI). Avez-vous retrouvé une complémentarité entre les enseignements délivrés ?
Angélique Fraysse - Oui, ce partenariat permet d'associer deux approches complémentaires : SPEE nous permet de maîtriser les grands enjeux actuels de notre secteur, l'ENFI (http://www.enfi.fr/) propose elle une formation opérationnelle avec une approche technique. Avec les premiers, nous avons par exemple compris ce qu'était une « ville mondiale ». Avec les seconds nous avons notamment appris comment se créait un fonds d'investissement avec comme sous-jacent des actifs immobiliers. Grâce à cette double facette, l'Executive Master dispose d'un équilibre intéressant et même indispensable. Un équilibre renforcé par l'intervention de professionnels tout au long de la formation. Ils nous ont livré leur expérience de terrain et nous ont apporté des éclairages intéressants à partir de cas concrets. Certains avaient des parcours très inspirants.

Q. Le mémoire professionnel de fin d'études est justement une occasion de faire le lien entre savoirs théoriques et opérationnels...
Angélique Fraysse - C'est effectivement le cas. Pour ma part, j'ai travaillé autour du thème : « Le financement vert, un pas de plus vers la financiarisation de la ville ». Mon sujet reposait sur des faits d'actualité : les restrictions budgétaires que connaissent aujourd'hui les collectivités locales mais aussi la mise en avant du financement vert, notamment à l'occasion de l'accord de Paris sur le climat. A travers ce mémoire professionnel, j'ai voulu avoir une approche concrète en cherchant à comprendre comment une ville pouvait être un acteur de la sphère financière. Comme lors de la formation elle-même, l'échange humain a été très enrichissant pour mener à bien mon mémoire. J'avais un regard très « financier » du sujet. Mon tuteur, le sociologue Olivier Godechot, m'a apporté une approche plus sociale montrant que, in fine les choix d'une ville sont influencés par des enjeux politiques et électoraux. Nos deux visions ont ainsi été très complémentaires !

Q. Comment avez-vous concilié votre formation et votre vie professionnelle ?
Angélique Fraysse - Il s'agissait pour moi de concilier vie professionnelle, études mais aussi vie personnelle : je suis une maman de deux enfants. J'ai donc mis en place une organisation précise dès le début de la formation. J'ai notamment bloqué des ''fenêtres'' dans mon agenda pour travailler ou réviser afin d'éviter de prendre du retard. C'est une année forcément plus chargée que les autres, mais je n'ai absolument aucun regret. Cette formation a représenté pour moi un accomplissement très appréciable.

Q. Une formation qui peut être aussi un tremplin dans une carrière ?
Angélique Fraysse - Mon mémoire a justement été un atout pour mon évolution professionnelle. Je vais changer de poste en novembre prochain pour intégrer une direction qui lance de nouveaux produits financiers et qui notamment développe le ''financement vert''. Lors de l'entretien, ma connaissance du sujet m'a permis d'être plus à l'aise dans l'échange et d'avoir des choses à dire sur un sujet que je connaissais bien. Mon parcours professionnel s'inscrit ainsi dans la continuité de mon mémoire. Au-delà de ce dernier, la formation dans son ensemble constituera évidemment elle aussi un atout pour la suite de ma carrière. Elle m'a enrichi : j'ai abordé des thématiques comme la sociologie ou les questions de gouvernance sur lesquelles je n'avais jusqu'alors que peu travaillé dans mon quotidien bancaire. L'Executive Master m'aura ainsi permis d'élargir mon horizon à des problématiques nouvelles.

 

CETTE FORMATION S'ADRESSE AUX:

≥ Cadres du secteur immobilier : dirigeant ou manager spécialisé dans le montage d’opérations immobilières, la transaction ou la commercialisation d’actifs immobiliers
≥ Cadres du secteur public dans les domaines de l’habitat et de l’aménagement, consultant ou expert
≥ Secteur de la banque ou de l’assurance : dirigeants ou managers spécialisés dans le financement de l’immobilier corporate ou des particuliers
≥ Professionnel issu d’une entreprise publique ou privée en charge de la gestion du patrimoine et des domaines immobiliers
≥ Autres professionnels, appelés à s'orienter vers le secteur immobilier

+ d'infos sur la formation STRATEGIE ET FINANCE DE L'IMMOBILIER

UI Abonnement

EDITION SPECIALE - N°100

Pave TU100