Agence TER : le projet urbain par le sol

Outils
TAILLE DU TEXTE
"Cons­truire le projet par les sols vivants" : un thème mili­tant pour la première table ronde orga­nisée en préambule de la remise du Grand Prix de l’urba­nisme à l’agence TER, mardi 11 décembre. En effet, "la lutte contre le chan­ge­ment clima­tique est une guerre, et le sol est son champ de bataille", affirme Olivier Philippe, l’un des trois associés de l’agence. "Or, en ville, 95 % du sol est imperméable. Il faut ouvrir les sols pour permettre au cycle de l’eau de fonc­tion­ner. Il faut réduire la place des réseaux souter­rains d’infra­struc­tures…". Et de citer le parc des Docks de Saint-Ouen (93), qui gère l’ensemble des eaux pluviales de la ZAC et sert de vase d’expan­sion des crues ; le Bois Habité, à Eura­lille, "où 50 % du sol est tota­le­ment perméable et fertile" ; ou le projet de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL
Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous