26
septembre 2018

PTZ, Pinel et CITE : les députés apportent des modifications importantes

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les députés ont voté en commission, jeudi 9 novembre, le maintien du prêt à taux zéro (PTZ) pendant deux ans supplémentaires pour les primo-accédants dans le neuf, dans les zones B2 (territoires périurbains) et C (zones rurales), où le marché immobilier est moins en tension. Le projet de loi de finances pour 2018 devait supprimer le PTZ dans ces zones. Mais face aux protestations des professionnels de l'immobilier, des maires ruraux et des professionnels de la construction, Emmanuel Macron avait annoncé début octobre pendant les "24 heures du bâtiment", qu'il serait finalement maintenu pendant deux ans. Environ un PTZ sur dix dans l'immobilier neuf est aujourd'hui attribué à des opérations réalisées dans ces zones périurbaines et rurales. L’amendement prévoit également d’étendre le bénéfice du PTZ aux communes couvertes par un contrat de redynamisation des sites de défense, c’est-à-dire les anciens sites militaires. Aidé par l'État, qui prend en charge les intérêts pour un coût annuel de 800 M€, le PTZ est accordé, sous conditions de ressources, aux familles achetant une résidence principale pour la première fois. Le crédit d’impôt des portes et fenêtres divisé par deux Autre (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE