18
décembre 2018

Organismes de foncier solidaire : un réseau national naît à Lille

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
La première rencontre nationale des Organismes de foncier solidaire (OFS) a rassemblé 150 personnes à Lille mi-novembre. A ce jour, l'Etat a agréé sept de ces OFS chargés d'acheter et de conserver la propriété de terrains sur lesquels sont construits des logements. Les accédants, aux revenus moyens et modestes, se voient proposer des biens à un prix avantageux et versent une modique redevance d'occupation des sols aux organismes. S'ils souhaitent quitter les lieux, ils ne peuvent vendre que les murs ; le logement reste de ce fait à prix maîtrisé. Julien Denormandie, venu assister aux débats dans la capitale nordiste, a assuré le réseau naissant du soutien du ministère de la Ville et du logement. Pour le ministre, les OFS sont "la meilleure chose inventée depuis longtemps pour lutter contre la spéculation immobilière". Ses interlocuteurs ont pu lui présenter des points de vigilance : par exemple, les OFS souhaitent que le taux réduit de TVA dont ils bénéficient pour leurs opérations soit maintenu même si des ventes de logements échouent. Ils demandent aussi que les acquéreurs puissent bénéficier de prêts à l'accession sociale (PAS). > L'OFS de la métropole lilloise a été fondé dès mars 2017. Cet automne, il (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE