Près de 1 400 logements neufs bloqués par des recours à Montpellier

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
En Occitanie Méditerranée, les ventes de logements neufs au 3ème trimestre 2018 sont en nette décroissance (- 24 % par rapport au troisième trimestre 2017 selon la FPI) et les stocks sont bas. Marqué par un recul de 40 % sur la métropole de Montpellier, ce contexte tendu est en partie imputable aux nombreux recours sur les permis délivrés. "Sur cette métropole, l'inflation des recours est liée à celle des permis de construire", constate Laurent Villaret, président de la Fédération régionale des promoteurs immobiliers Occitanie Méditerranée. Pour mesurer l'ampleur de la problématique, la FPI Occitanie Méditerranée a mené une étude interne auprès de ses 45 adhérents. Conclusion ? "Près de 1 400 logements sont actuellement bloqués par un recours sur la métropole de Montpellier, dont certains depuis plus de deux ans". Soit un logement en projet sur cinq. "Nous recensons aujourd'hui 23 recours contre des permis de construire, déposés auprès du tribunal administratif", poursuit Laurent Villaret. Dernier exemple en date : Les Hauts de Lattes, un projet immobilier de 2 000 logements à Lattes, dont la première tranche (500 logements) fait l’objet de recours sur les permis de construire déposés par des (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE