Le Mouvement HLM demande à être reçu "rapidement" par Edouard Philippe

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
Engagé depuis plusieurs mois dans des discussions avec les ministères du Logement et de l’Économie et des finances pour trouver une issue à la "crise grave créée par la loi de finances 2018 (mise en place de la Réduction de loyer de solidarité, hausse de TVA sur la construction et les travaux de rénovation de 5,5 % à 10 %, etc) et par la trajectoire budgétaire des prélèvements annoncés", le Mouvement HLM constate "à quel point toutes les hypothèses présentant une hausse de la RLS telle que prévue par Bercy seraient dramatiques". Il demande ainsi à être reçu rapidement par le Premier ministre afin qu’il "clarifie les intentions du gouvernement pour répondre aux besoins de logement des familles modestes". Cette réaction fait suite à "la clause de revoyure" entre l’État et le Mouvement HLM, validée lors du congrès HLM à Marseille, en octobre dernier, qui s’est déroulée le 30 janvier, et prévue afin de "limiter" les prélèvements et les hausses de taxes sur les organismes HLM à 1,5 Md€ en 2020, et d’examiner les mesures de financement qui pouvaient être apportées pour éviter un ralentissement important de la production et de la rénovation de logements sociaux. Or, dans les (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Articles sélectionnés pour vous

CL Abonnement

TRAITS URBAINS N°101

Capture123.PNG

http://bit.ly/traitsurbains101