19
janvier 2021

Polémique charges de copropriétés : la Fnaim Grand Paris répond à l'Arc

L'immobilier d'entreprise
Outils
TAILLE DU TEXTE
Mise au banc des accusés pour les résultats de son 5e observatoire des charges de copropriété par l’Arc (cf édito CdL n°769), la Fnaim du Grand Paris a réagi par la voix de son président, Didier Camandona. Ce dernier estime que "le logement mérite mieux qu’une querelle idéologique au rabais" menée par l’association, qui reproche entre autres au professionnel de l’immobilier d’avoir utilisé des données "non vérifiées et non consolidées". S’il y a bien une chose sur laquelle la Fnaim ne pensait pas être attaquée, c’est bien sur sa méthodologie. Le professionnel réaffirme que ses "adhérents, ou non, transmettent leurs états comptables directement, par un logiciel, à un huissier de justice, puis sont rendues anonymes et transmises à un économiste indépendant de la Fnaim du Grand Paris". Il est vrai (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville