Les entreprises franciliennes de plus en plus gourmandes

Outils
TAILLE DU TEXTE
4,5 millions de m2 de surfaces neuves et restruc­turées dans les cinq prochaines années : tel est le besoin des entre­prises fran­ci­liennes selon l’étude de CBRE, "Paris, nouvelle ère capi­tale", soit 600 000 m2 de plus que le rythme de produc­tion moyen, conséquence du Grand Paris Express sur la géogra­phie de la métropole et sur son attrac­ti­vité. Fabrice Allouche, président de CBRE France, explique : "entre surden­sité et surca­pa­cité, les terri­toires porteurs vont être amenés à repen­ser l’urba­nisme, et notam­ment se dévelop­per en hauteur". Parmi ces terri­toires porteurs : La Défense, Nanterre La Folie (dont les loyers prime devraient passer de 380 à 450 € en 2028) ou encore le pôle Châtillon-Montrouge (dont les loyers prime passe­raient de 330 à 380 € en 2028). (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL
Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous