Le futur de l'immobilier passe par l'économie circulaire

Outils
TAILLE DU TEXTE
Face à l’urgence clima­tique, les acteurs de l’immo­bi­lier tentent de se mobi­li­ser, entre réversi­bi­lité des actifs et écono­mie circu­laire. Les initia­tives se multi­plient mais ce n’est pas encore assez. "Notre problème ? Nous réinven­tons l’eau chaude à chaque fois !", regrette Méka Brunel, direc­trice générale de Gecina. "Nous ne respec­te­rons pas les Accords de Paris si nous ne chan­geons pas notre manière de construire". Un aver­tis­se­ment signé Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris, chargé de l’urba­nisme, qui parle même d’une "urgence abso­lue". Et pour cause : le secteur du bâtiment génère 50 millions de déchets par an, selon le ministère de la tran­si­tion énergétique (65 % sont issus de la démoli­tion, 28 % de la (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL
Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous