22
septembre 2019

La loi Pacte modifie l'objet social des SCPI : l'Aspim s'en réjouit

Bureaux
Outils
TAILLE DU TEXTE
La loi Pacte a définitivement été adoptée le 11 avril, qui comprend des amendements soutenus par l’Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim). L’objet social des SCPI a ainsi été étendu et des précisions relatives à la détention indirecte d’actifs immobiliers par ces dernières ont été apportées. L’Aspim s’en "réjouit", par la voix de son président, Frédéric Böl : "ces dispositions contribuent à moderniser le véhicule SCPI en renforçant son efficacité et son attractivité". Et l’intéressé de vanter les atouts de ces mêmes véhicules : "une quarantaine d’années après leur création, les SCPI contribuent de plus en plus au développement de l’économie réelle en permettant aux entreprises de consacrer pleinement leur énergie et leur capital à créer de la valeur au service de l’emploi et de la croissance". Principales évolutions apportées, donc ? Les SCPI pourront dorénavant détenir, à titre (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

Bannière cp 2016 3