15
octobre 2018

Le futur campus de Sciences Po dévoilé

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
L'hôtel de l’Artillerie, place Saint-Thomas d’Aquin, est un des hauts lieux du 7e arrondissement de Paris : "un ancien noviciat du XVIIe siècle reconverti en espaces de recherches et d’expositions par l’armée", résume Pierre Bortolussi, architecte en chef des monuments historiques. "Un cadre à la mesure de Sciences Po", insiste Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Cela tombe bien : à horizon 2021, l’université internationale s'y installera, elle qui a fait acquisition des lieux le 23 décembre 2016. "Une évidence" pour Frédéric Mion, directeur de l’institution. Et pour cause, l’Artillerie (14 000 m2) se situe dans la continuité d’un des bâtiments dont Sciences Po est propriétaire : le 13, rue de l’Université (8 000 m2). Reliées, les deux adresses formeront un ensemble de 22 000 m2. Une "évidence" géographique, donc, mais également "économique et rationnelle" selon Charline Avenel, secrétaire générale de Sciences Po, puisqu’elle lui permet de "libérer une douzaine de sites". Une évidence historique, enfin, les lieux étant classés et les lauréats de l’appel à candidatures promettant (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE