Crédit Foncier : l'intersyndicale saisit la justice pour vice de forme

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les salariés du Crédit Foncier se sont fortement mobilisés en réponse à l'appel à la grève de l'intersyndicale, mercredi 11 juillet. "En colère", ils veulent s'assurer du "maintien de leurs emplois" après l'annonce rapide de sa disparition (CdL N°856). L'intersyndicale demande quant à elle à la direction de "présenter ses orientations stratégiques" et pointe des "agissements contestables tant sur le fond que sur la forme". Notamment, les élus s'étonnent de ne pas avoir eu de consultation concernant les orientations stratégiques qui permettraient de mieux comprendre le contexte de la décision de "mise à mort" de l'institution Crédit Foncier. L'Intersyndicale accuse la direction "d'ouvrir la consultation du CE sur le plan de restructuration avant même d'avoir engagé et mené jusqu'à son terme la consultation annuelle sur les orientations stratégiques de l'entreprise". Lors du CE extraordinaire qui s'est tenu le 11 juillet, les élus ont annoncé qu'ils saisissent la justice en menant une action en référé pour demander au juge de trancher concernant le calendrier à marche forcé voulu par la direction. La décision sera connue sous dix jours. D'ici là, les salariés "ne cèderont pas à la pression qu'opère au quotidien la (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

LP Abonnement