13
novembre 2018

Affine : " les projets de stratégie de plus long terme en attente"

Immobilier
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le 28 septembre, Société de la Tour Eiffel et Affine ont levé le voile sur le projet de création d’une grande foncière, qui prendrait la forme d’une fusion-absorption d’Affine par STE. Un projet sur lequel Mathieu Evrard, CEO d’Affine, n’a pas voulu s’attarder trois semaines plus tard, au cours d’un entretien prévu de longue date. Au 17 octobre 2018, sans parler d’une éventuelle fusion avec Société de la Tour Eiffel, comment pourriez-vous décrire Affine ?M.E. : Affine est une foncière immobilière cotée, propriétaire d’immeubles destinés à la location à des tiers. A fin juin, notre patrimoine s’élève à environ 590 M€, répartis sur 41 immeubles : aux deux tiers des actifs de bureaux, quelques centres commerciaux et un reste de notre portefeuille logistique et activités. 84 % de ce patrimoine est situé dans nos villes cibles, c’est-à-dire Paris et sa première couronne, ainsi que les grandes métropoles régionales (Lyon, Lille, Marseille, Nantes, Toulouse et Bordeaux).Le visage de la foncière a-t-il évolué depuis que vous êtes CEO ?M.E. : Nous avons fait tourner quasiment 30 % du patrimoine en l’espace de trois ans. Le processus avait été initié avant ma venue, il y a (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE