19
janvier 2021

Marchés de travaux : LMH traque les offres anormalement basses

Le logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
Lille-Métropole Habitat (LMH) s’est engagé auprès de la Fédération française du Bâtiment Nord – Pas de Calais (*) à détecter et rejeter les "offres anormalement basses" qui lui sont présentées par des potentiels fournisseurs et exécutants de travaux. Il s’agit d’abord de vérifier si ces propositions "avantageuses" résultent de circonstances particulières : par exemple l’amortissement d’un matériel ou la liquidation d’un stock. Si ce n’est pas le cas, le bailleur examinera les aspects techniques et juridiques des offres. Enfin, il écartera celles qui sont inférieures d’au moins 10 % à la moyenne des réponses. Chaque année, LMH met en chantier 300 logements et en réhabilite 500. Cela nécessite la passation d’environ 500 marchés de travaux, pour un montant global de 100 à 120 M€. La (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville