Avec Coop’I.B, trois bailleurs toulousains veulent recréer du lien social dans les quartiers

Outils
TAILLE DU TEXTE
Chan­ger l’image des quar­tiers, promou­voir des actions sociales au service des loca­taires, dévelop­per des espaces de vie collec­tifs et favo­ri­ser la convi­via­lité. Voilà les objec­tifs de Coop’I.B, un nouveau dispo­si­tif de coopération inter-bailleurs, lancé par les trois prin­ci­paux bailleurs de l’agglomération toulou­saine, le groupe des Chalets, Patri­moine SA Langue­do­cienne et Toulouse Métropole Habi­tat. A eux trois, ils possèdent 31 700 loge­ments sociaux sur les 51 000 que compte la ville "et 3 700 plus précisément dans les quar­tiers de Reyne­rie et Belle­fon­taine, concernés par Coop’I.B", a précisé Pascal Barbot­tin, le direc­teur général de Patri­moine lors de la présenta­tion du dispo­si­tif. Jusqu’à présent, chacun de ces bailleurs était (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL
Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous