30
mai 2020

3 000 agences immobilières et 20 000 emplois menacés, selon la Fnaim

Le logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
La Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) a réalisé un sondage auprès de 2 000 professionnels adhérents, afin de rendre compte des premiers effets de la crise sur les agences immobilières. En pratique, l’arrêt de l’activité du mois de mars "a empêché l’encaissement des sommes liées aux ventes réalisées en janvier et de février", soit "deux mois d’activité des agents immobiliers qui ont déjà été réduits à néant", explique Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim. Selon l’évolution de l’épidémie et des mesures de confinement, les agents vont possiblement devoir faire face à un trou dans leur chiffre d’affaires bien plus important que deux mois. Une catastrophe selon l’enquête, qui révèle que 38 % des agents ont une trésorerie qui n’excède pas 30 jours. "Personne n’était armé pour encaisser durablement un tel choc" résume Jean-Marc Torrollion. Ce dernier a prévenu que la Fnaim n’accepterait pas les ordonnances (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

LE NUMÉRO 111 EST PARU !

Couv TU111 OK petit