30
mai 2020

Laurent Vimont (Century 21) : "imprudent, voire anxiogène, de vouloir se projeter dans des conjectures hasardeuses"

Logement privé
Outils
TAILLE DU TEXTE
Depuis le 17 mars, le volume des transactions sur le marché de l’immobilier ancien a chuté de 81 % pour les appartements et de 80 % pour les maisons. Telle est la principale conclusion de Century 21 France au terme du premier trimestre 2020. "Tout le monde peut observer ce qui se passe aujourd’hui : un marché à l’arrêt", indique Laurent Vimon, président de la filiale du groupe Nexity. "En revanche, personne ne peut prédire ce qui se passera après la crise du Covid-19". Et l’intéressé de préciser : "il me semble imprudent, voire anxiogène, de vouloir se projeter dans des conjectures hasardeuses". En dépit du confinement, quelques ventes ont malgré tout pu être finalisées. Une augmentation est envisageable après le décret publié le 4 avril, qui indique que "jusqu’à l’expiration d’un délai d’un mois à compter de la date de cessation de l’état d’urgence sanitaire déclaré dans les conditions de l’article 4 de la loi du 23 mars (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

LE NUMÉRO 111 EST PARU !

Couv TU111 OK petit