06
juillet 2020

Logement ancien : l'Ile-de-France fait face à une chute du volume de ventes

Logement privé
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les notaires du Grand Paris ont dévoilé, le 28 mai, les chiffres des transactions immobilières du premier trimestre. Des données compliquées à interpréter, explique Thierry Delesalle, notaire à Paris, compte tenu des quinze jours de situation exceptionnelle, provoqués par le déclenchement des mesures de confinement, fin mars. Cependant, des dynamiques distinctes ressortent. Le volume de ventes dans l’ancien a chuté au premier trimestre en Ile-de-France, à l’instar des chiffres constatés sur l’ensemble du territoire (lire notre article). Les notaires ont observé, pendant le confinement, "une baisse de 80 à 90% des signatures de ventes et d’avant-contrats selon les semaines". Un phénomène qui se répercute dans le nombre d’actifs vendus sur le 1er trimestre 2020, en baisse de 22 % par rapport à la même période de l’exercice précédent. Les maisons ont plus pâti de la crise sanitaire, avec une baisse de 26 % entre les deux périodes, contre 20 % (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

LE NUMÉRO 112 EST PARU !

Couv TU112