18
octobre 2019

Logement d'abord : de nombreux freins fragilisent le dispositif en Seine-Saint-Denis

Logement social
Outils
TAILLE DU TEXTE
Seule collectivité d’Ile-de-France retenue pour l’expérimentation du dispositif Logement d’abord, lancé par le gouvernement dans le cadre du plan quinquennal pour le logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme (lire notre article), la Seine-Saint-Denis concentre 23 % des prises en charge hôtelières de la région francilienne, plus du quart des expulsions nationales, et près d’un habitant sur trois est en situation de sur-occupation de son logement. Depuis janvier 2019, le Département, en partenariat avec Interlogement 93, a pu loger et accompagner 45 ménages. D’ici la fin de l’année 2020, l’objectif est de loger 300 ménages au titre du Logement d’abord. Des financements à hauteur de 1 503 980 € ont ainsi été débloqués pour la première année, dont 40 % assurés par le Département, tandis que 2 163 300 € seront fléchés en 2020 (45 % du département) pour renforcer encore la démarche. Mais ces résultats encourageants restent (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

Bannière cp 2016 3