17
juillet 2019

Marseille : querelle d’experts sur les causes du drame de la rue d’Aubagne

Politiques du logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
Six mois après le drame de la rue d’Aubagne, à Marseille (lire notre article), la recherche des causes de l’effondrement des deux immeubles mitoyens (63 et 65) est entre les mains de la justice. En attendant l’issue de cette procédure, un rapport d’expertise vient jeter une lumière glaçante sur l’enchaînement des désordres qui ont provoqué la ruine de trois immeubles (le 63 et le 65, puis le 67 rasé pour des raisons de sécurité). Signé de Reynald Filipputti, expert missionné avant le drame à la demande de la Sem Marseille Habitat pour identifier l’origine des désordres sur son immeuble vacant au 63 rue d’Aubagne, ce rapport pointe le délabrement de l’immeuble du 65. "Les désordres structurels subis par le 63 trouvent leur cause dans l’affaissement de la façade du 65", écrit-il dans son pré-rapport. L’expert bat en brèche la thèse selon laquelle l’absence de toiture sur la partie arrière du 63 aurait fragilisé le 65. Propriétaire (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

Bannière cp 2016 3