19
août 2019

Marchands de sommeil : attention à la colocation à baux multiples

Politiques du logement
Outils
TAILLE DU TEXTE
Au Forum régional des acteurs du renouvellement urbain (Fraru) d’Ile-de-France (lire notre article), le maire (PCF) de Grigny (91), Philippe Rio, a alerté sur la modification de la colocation à baux multiples introduite par la loi Elan. Elle prévoit de faire passer de 14 m2 à 9 m2 la surface minimale dont doit disposer chaque colocataire. Or, relève l’élu – devenu par la force des choses un spécialiste des copropriétés dégradées et des marchands de sommeil – ces derniers risquent, si cette mesure s’applique, de passer de l’illégalité à "quelque chose de légal". "A Grigny 2", témoigne-t-il, "se louent actuellement des chambres de 9 m2 à 500 €…".

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

Bannière cp 2016 3