23
novembre 2017

Grand Paris Express : la SGP présente la programmation artistique et culturelle 2017-2018

Mobilités
TAILLE DU TEXTE

La Société du Grand Paris (SGP) a dévoilé sa programmation artistique et culturelle autour des 68 gares qui composeront, à l’horizon 2030, le nouveau paysage urbain de la métropole. Le long des 200 km, le Grand Paris Express entend ainsi faire le lien entre l’usage et l’esthétique. Sorte d'exposition itinérante à ciel ouvert. 

Cette programmation s’articule autour de quatre axes : chacun d’entre eux préfigure la métropole en devenir. Artistes, designers, associations, acteurs culturels, jeune génération, citoyens... La démarche promeut la diversité des moyens humains autour du processus de construction du super métro. L'idée : faire accepter plus facilement ces chantiers XXL, qui émergent progressivement à Paris et en petite couronne, et incarner le fait métropolitain à travers l'expression artistique. 

Un archi + un artiste 
Chaque gare du Grand Paris Express sera l’aboutissement d’une collaboration entre un architecte et un artiste. Le tandem réalisera dès la conception de la gare une œuvre singulière, adaptée à l'histoire du territoire. Au-delà des usages, les gares seront des lieux d’expression et de création, et non seulement des endroits traversés, assure la SGP. L’idée est d’associer l’utile au sensible ; l'œuvre artistique devra servir l'architecture et réciproquement.
A ce jour, douze tandems sont annoncés. Le duo en charge de la gare de Saint-Maur Créteil, formé par Michelangelo Pistoletto et Thomas Richez (Richez Associés), a misé sur les perceptions lumineuses et les couleurs pour offrir au visiteur une expérience visuelle. Les usagers seront emmenés dans un spectacle optique qui les guidera vers les quais.
Un autre tandem disposera des arbres-témoins sur tous les parvis, afin de poser des repères végétaux qui formeront un lien entre toutes les gares. Les arbres seront laissés à disposition des habitants, qui pourront les adopter et en prendre soin. Une manière aussi de renforcer le lien social. Cette œuvre pérenne conduite par Thierry Boutonnier est programmée jusqu’en 2030. Tous les tandems seront formés d'ici à 2019. Pour rappel, 37 équipes d'architectes planchent sur les 68 gares du GPE. 

En itinérance 
Des œuvres nomades seront installées dans certaines gares. Mobiles, elles voyageront d’un espace à un autre et dessineront le territoire du Grand Paris Express en traçant un chemin entre les gares. La création artistique s'envisage alors en un élément dynamique, mouvant au fil des territoires, et proposant un nouvel usage et de nouvelles sensations. Les visiteurs seront invités à s’immerger dans ces spectacles, comme ce fut le cas lors de l’événement KM1 à Fort Issy-Vanves-Clamart, autour du "Gyrotope" de Pablo Valbuena, installation spatiale animée de son et lumière, qui suggère la boucle de la ligne 15. Quatre nouvelles œuvres nomades sont prévues d’ici à 2018.

Les chantiers partagés
Des événements festifs sont organisés de façon à suivre les progressions des nombreux chantier. Ces rassemblements, intitulés "KM" (pour kilomètre) viennent renforcer la co-construction souhaitée par la SGP, qui compte intégrer les habitants au projet. Une performance artistique est organisée, en lien avec chaque nouvel acte de génie civil, et associant les structures locales. Ainsi, collectifs et associations viennent participer à ces rendez-vous et contribuer aux temps forts de la construction.

Génération express
Les jeunes Franciliens d'aujourd'hui seront, demain, les premiers usagers du Grand Paris Express. Il était indispables pour la SGP de les impliquer. C'est ainsi qu'en lien avec des écoles d’art, de design et de création industrielle, des appels à projets seront adressés à la jeunesse francilienne. Trois premiers concours seront lancés cette année, pour imaginer les horloges des gares notamment. 

► La SGP dédie 1,6 M€ par an à la mise en place de cette programmation culturelle (sur les 25 Md€ qu'implique la construction du GPE). L'enveloppe provient du Fonds de dotation du Grand Paris Express. L'objectif est de doubler celle-ci, grâce au soutien des sociétés privées. Certaines, comme Demathieu Bard ou Vinci, participent déjà. La recherche de nouveaux mécènes est en cours. 

► En marge de la programmation culturelle et artistique du GPE, un "Manifeste de la création" a été publié (Collection Manifestô - Alternatives, 140 pages, 9,90 €). Signé par 79 concepteurs, architectes, designers, partenaires de la SGP et acteurs culturels, l'ouvrage réunit les ambitions en matière de création et d'innovation sociale, urbaine et culturelle, "à rebours d'une vision uniforme et planificatrice de l'infrastructure héritée du 20e siècle", plaide la SGP.

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Banniere Traits Urbains 86 250

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250