19
avril 2018

PDU de Lille Métropole : mauvais comptes à mi-parcours

Mobilités
TAILLE DU TEXTE
Une évaluation à mi-parcours du plan de déplacements urbains 2010-2020 de la métropole lilloise révèle de très mauvais résultats. Certes, les objectifs étaient ambitieux mais le défaut de réalisation est grand. Malgré d'énormes investissements dans les transports en commun, la fréquentation des métros, tramways et autobus de l'agglomération n'a progressé que d'un point depuis 2006, à 11 % de part modale, alors qu'elle est censée atteindre 29 % en 2020. Les déplacements en voiture, programmés à la baisse, ont augmenté de 1,5 point, ce qui représente 91 000 déplacements par jour. Enfin la pratique du vélo stagne à 1,5 % (sauf à Lille intramuros), loin des 10 % espérés, et celle de la marche à pied a reculé de deux points l'espace de ces dix dernières années.

Pour lire la suite : identifiez-vous

Vous êtes déjà abonné? La lecture de cet article nécessite d'être identifié :
Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné au titre UI, LP, CL ou TIF

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Banniere Traits Urbains 86 250

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250