40 km de voies de bus sur les autoroutes marseillaises

Mobilités
TAILLE DU TEXTE
En attendant de délier les cordons de la bourse pour co-financer les grands chantiers d’infrastructures inscrits par la métropole Aix-Marseille-Provence (AMP) à son agenda de la mobilité*, l’Etat développe des solutions alternatives à mise en œuvre rapide.L’aménagement de voies réservées aux transports en commun sur les autoroutes est l’une de ces pistes à même de résoudre l’engorgement des principaux axes de desserte de la deuxième ville du pays. Depuis 2016, deux premiers tronçons de 6 km de voies réservées aux bus ont été aménagés à titre expérimental sur l’axe Aix-Marseille. Et le bilan s’avère positif : les bus affichent "un gain de 20 minutes en heures de pointe sur le trajet Aix-Marseille" et "les voies réservées ont un impact positif sur l’évolution de la congestion générale des autres voies de circulation tout en préservant la sécurité routière", observe la préfecture des Bouches-du-Rhône. Fort de ce résultat, le comité de pilotage ad hoc, qui s’est tenu à la préfecture de Marseille le 14 mai sous la houlette du secrétaire général pour les affaires régionales (Sgar), Thierry Queffelec, en présence (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250