26
septembre 2018

Derniers aménagements pour le BHNS électrique d'Amiens

Mobilités
Outils
TAILLE DU TEXTE
Dans neuf mois, le nouveau réseau de transports en commun de l'agglomération d'Amiens (180 000 habitants) doit voir le jour. Il comprendra notamment quatre lignes à haut de service, occupant un site propre sur 24 km (la moitié de leur parcours total). 43 bus électriques de dix-huit mètres de long, fabriqués en Espagne, y circuleront. Les véhicules auront une autonomie de 40 km ; ils pourront recharger leurs batteries au lithium en quelques minutes en début ou en fin de ligne, ainsi que la nuit au dépôt. L'agglomération a choisi de ne pas acheter les batteries mais de les louer, afin de pouvoir s'adapter rapidement à tout progrès technologique. L'investissement dans ce système de BHNS s'élève à 123 M€, achat du matériel roulant, aménagements urbains et nouvelle billetique compris. La région Hauts-de-France, la ville d'Amiens, l'Etat, l'Europe et l'Ademe participent à la dépense.L'enjeu de la réorganisation est de faire progresser la part modale des transports en commun de 7 à 12 %. Pour attirer les automobilistes qui se déplacent dans le Grand Amiens (500 000 habitants), les lignes HNS seront connectées à des parkings-relais. Le réseau est exploité par Kéolis depuis 2012 ; le groupe s'est vu attribuer une nouvelle (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE