Région grenobloise : la fronde des scientifiques contre l’élargissement de l’A480

Mobilités
Outils
TAILLE DU TEXTE
135 scientifiques de la région grenobloise enjoignent les pouvoirs publics à stopper le projet d’élargissement de l'A480, qui dessert l'ouest de l'agglomération grenobloise sur une distance de 12,5 km. Dans une tribune diffusée le 16 janvier dans la presse locale et sur les réseaux sociaux, ils dénoncent les conséquences délétères du passage de deux à trois voies de cette autoroute, en termes de pollution de l'air. Les scientifiques s'alarment des "considérations de négationnisme climatique figurant dans le rapport d’enquête du dossier d’autorisation environnementale". Considérant ce rapport et suivant l’avis favorable de l’enquête publique (la deuxième sur ce dossier), le préfet a pourtant donné le feu vert, le 14 janvier dernier, au projet, couplé par ailleurs avec le réaménagement de l'échangeur du Rondeau. Les responsables d'Aréa ont toujours affirmé pour leur part que cet élargissement induira une augmentation de 6 % du trafic, sans impact sur la qualité de l'air. Les scientifiques démentent cette estimation, observant que dans "des contextes similaires, l'élargissement de tronçons routiers est systématiquement associé à une croissance du trafic". Et ils pointent l’incohérence des (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Articles sélectionnés pour vous