20
septembre 2018

Politique de la ville : Emmanuel Macron veut "co-construire" son "plan de bataille"

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
Plus qu'une liste de mesures concrètes, c'est "une méthode un peu différente" qu'a annoncée Emmanuel Macron lors de son déplacement sur la politique de la ville, mardi 14 novembre à Roubaix (Nord). Le président de la République entend, d'ici au mois de février prochain, "co-construire [des] solutions" pour les quartiers prioritaires, avec l'ensemble des acteurs du secteur.   C’était sa première sortie sur le thème de la politique de la ville depuis son élection. C’est dire si les déplacements d’Emmanuel Macron à Clichy-sous-Bois lundi 13 novembre, puis à Roubaix et Tourcoing mardi 14, étaient attendus. Quelques semaines plus tôt, sous l’impulsion de l’alliance Territoires gagnants, avaient eu lieu les états généraux de la politique de la ville, durant lesquels élus et associations avaient élaboré leur "appel de Grigny", réclamant un "plan national de solidarité" (cf. UI n°2038). Dans son - très - long discours mardi, le président de la République a assuré les avoir entendus. "Il y a besoin de co-construire [des] solutions" pour les "quartiers les plus en difficulté", de "les préparer, de les discuter, d’y travailler, de les construire avec les élus, l'ensemble des collectivités (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE