Le vieillissement en "grand débat" dans la métropole nantaise

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE

A Nantes, l’heure est plus que jamais au débat, que celui-ci soit national ou métropolitain. Après la Loire puis la transition énergétique, Johanna Rolland, présidente (PS) de la métropole, vient de lancer le troisième "Grand débat" de son mandat. Le thème : "Longévité, ouvrons les possibles". Et pour cause, à l’échelle des 24 communes de la collectivité, le nombre de 75-84 ans devrait doubler d’ici 2050, année où "on comptera 176 000 personnes âgées de 65 ans et plus", souligne Johanna Rolland. "Cette transition démographique interpelle la société dans son rapport à ce nouveau temps de vie après le travail. Mais cela interpelle aussi les villes dans tous les domaines : transports, santé, vie sociale et logement".

Ce Grand débat va notamment solliciter les Nantais sur la problématique "d’inventer un 'chez soi' qui avance avec soi"… Et des questions diverses : quels sont les leviers pour inventer de nouvelles manières d’habiter ? Quelle place pour les innovations technologiques dans notre habitat ? Quelle cohabitation des générations pour demain ?

Sur la forme, pas de cahier des doléances. Les citoyens qui le désirent sont invités à déposer leurs contributions sur un site internet dédié, jusqu’au 31 mai 2019. Des rencontres et ateliers sont aussi au programme et même un "Grand festival" du 16 au 19 mai prochain. D’ici là, le programme est à co-construire. Les grandes lignes des contributions de ce débat seront publiées dans un rapport rendu public à l’automne 2019.

Articles sélectionnés pour vous