La région des Hauts-de-France a arrêté son Sraddet

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le conseil régional des Hauts-de-France a arrêté le projet de son schéma d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (Sraddet) le 31 janvier. Conformément à la ligne défendue par l'exécutif et le président (DVD) Xavier Bertrand depuis leur arrivée aux affaires, l'emploi en constitue le fil rouge. Le document s'articule autour de trois partis-pris : une ouverture maîtrisée au sein de l'Europe du nord-ouest, une multipolarité confortée, de nouvelles proximités et une qualité de vie accrue pour les habitants des ex-Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Il ordonne les prescriptions autour de l'attractivité économique, d'un rééquilibrage territorial, d'un système de transport efficace et d'une gestion sobre des ressources. Ainsi, à l'horizon de 2030, le schéma prévoit de consommer 750 hectares par an de terres agricoles, forestières et naturelles, soit une division par deux du rythme actuel. Il envisage même une division par trois, soit 500 hectares par an, en 2050. Mais de grands aménagements, comme la réalisation du canal Seine-Nord ou du barreau ferroviaire Creil-Roissy, et autres "projets économiques structurants" ne sont pas pris en compte dans ces calculs fonciers.Une enquête publique doit encore être (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

Articles sélectionnés pour vous