12
décembre 2017

Empalot, futur quartier populaire du centre-ville toulousain

Projets urbains
TAILLE DU TEXTE

Avec ses barres et ses coursives, emblématiques des années 60, Empalot fait partie des cités historiques de Toulouse. Ce quartier de 60 hectares compte 6 700 habitants et 3 600 logements. Inscrit au grand projet de ville (GPV), puis identifié comme quartier prioritaire de la politique de la ville 2015-2020, il fait aujourd’hui l’objet d’un vaste programme de renouvellement urbain. "A terme, 1 700 logements seront démolis, 1 900 construits, et c’est toute la physionomie du quartier qui sera modifiée", assure Marie Attard, en charge du renouvellement urbain d’Empalot pour Toulouse Métropole. "En effet, le futur Empalot ne comptera plus que 50 % de logements sociaux, contre 85 % aujourd’hui. Idéalement situé près de la Garonne mais à un jet seulement de la place du Capitole, nous voulons en faire un quartier populaire de centre-ville". Pour mener ce projet de renouvellement urbain, une ZAC de 31 hectares a été créée dans le périmètre du quartier et son réaménagement confié à la SEM Oppidéa de Toulouse métropole ainsi qu’aux urbanistes lyonnais Germ&JAM. A ce jour, 500 logements ont été démolis et 128 reconstruits. Le quartier, déjà desservi par le métro, sera aussi doté d’une gare multimodale de bus en 2020. Au centre d’Empalot, une nouvelle place est en cours d’aménagement, 7 000 m2 de nouveaux commerces et services y seront installés. Pour ce projet, une foncière public-privé a vu le jour. Elle est détenue à 45 % par Immo retail, la foncière de Gotham, spécialisée dans l’accompagnement des collectivités en matière de projets urbains, à 30 % par Oppidéa et à 25 % la Caisse des dépôts. Un premier îlot mixte constitué de 128 logements et commerces a déjà été construit et livré par Gotham, et le coup d’envoi des travaux vient d’être donné pour un second îlot. "Il s’agit d’un programme que nous réalisons en co-promotion avec Habitat Toulouse", décrit le promoteur Patrick Saint Agne. "Il comprendra 70 logements privés et autant de logements sociaux, ainsi que 900 m2 de commerces". L’ensemble en cours de construction sera livré au quatrième trimestre 2018.

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Banniere Traits Urbains 86 250

Banniere Guide des projets urbains Innovapresse 250

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250