16
octobre 2018

Cayenne et l'EPFA Guyane présentent les enjeux du parc urbain de Palika

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Sur trois hectares, le projet de parc urbain de la ZAC Palika (15 ha) - développée dans le cadre de l'OIN Guyanne -, doit régénérer le corridor écologique existant entre Cayenne et Remire-Montjoly. La ville de Cayenne et l’EPFA Guyane ont présenté, le 28 septembre, les enjeux de ce "trait d'union entre les habitants des deux communes", expliquait Denis Girou, directeur de l'établissement public d'aménagement, et dont les travaux débuteront fin 2018, pour une livraison prévue en 2020. "Il va désenclaver le secteur, créer une connexion entre les quartiers et faciliter la mobilité. C’est un espace ouvert, traversant et animé". Rodolphe Bard, paysagiste, précisait à son tour : "construire sur un territoire marécageux présente des risques d’inondation et de mouvements de terrain. Cette double contrainte est transformée en opportunités. Nous avons prévu deux bassins qui permettront de gérer durablement le cycle de l’eau et préservons la trame bleue, qui facilite l’écoulement naturel des eaux pluviales, et la trame verte".  Le parc, imaginé avec le concours des habitants, s'organise autour de deux bassins, créant ainsi deux ambiances. Des équipements dédiés au sport et au loisir (jeux pour enfants, (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE