Châteaudun : l’Etat cède la base aérienne pour l’euro symbolique

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
En 2021, la communauté de communes du Grand Châteaudun (28) récupérera les 450 ha de la base aérienne qui doit fermer à cette date. L’Etat accepte de céder ces terrains pour l’euro symbolique mais en laissant les coûts de dépollution à la charge des collectivités ; et adoptera un contrat de revitalisation du site de défense afin d’accompagner la reconversion industrielle de la base qui emploie encore 350 personnels civils et militaires. Différents scénarios sont envisagés pour installer des entreprises, une centrale photovoltaïque ou encore un site de déconstruction d’aéronefs. Certains proposent même que cette base devienne le troisième aéroport du bassin parisien. De son côté, la ville de Châteaudun espère récupérer les 89 logements vides installés sur la base pour les confier à l’office HLM qui ne dispose pas de logements de cette typologie et de cette qualité. Ces logements permettraient alors de repeupler le quartier Kellermann tout proche afin d’achever une opération de renouvellement urbain engagée depuis 2006.

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE