UNPI : encadrer les hausses de taxe foncière

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
L'Ile-de-France compte, en 2009, parmi les trois régions aux taux de taxe foncière les moins élevés, avec 1,27 % (la moyenne nationale étant de 3,43 %), indique l'UNPI (Union nationale de la propriété immobilière) dans son Observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâti(...) L'Ile-de-France compte, en 2009, parmi les trois régions aux taux de taxe foncière les moins élevés, avec 1,27 % (la moyenne nationale étant de 3,43 %), indique l'UNPI (Union nationale de la propriété immobilière) dans son Observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâties, présenté le 5 octobre. Mais entre 2004 et 2009, la hausse de ce taux a atteint 45,98 %, plaçant la région capitale en 6e position de l'évolution des taux (moyenne nationale : 29,76 %). A l'échelle départementale, Paris (cf. commentaire) bénéficie, en 2009, du taux d’imposition le plus faible (3 %), suivi des Yvelines (4,60 %) et des Hauts-de-Seine (4,93 %), la moyenne (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL
Je m'abonne
PACK DIGITAL