Eric Charmes veut donner sa chance au périurbain

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Auteur en 2011 de La Ville émiettée (PUF) et promoteur du concept de "clubbisation de la vie urbaine", Eric Charmes récidive dans l’analyse bienveillante de la France périphérique avec son dernier ouvrage La revanche des villages – essai sur la périurbanisation (La République des idées, janvier 2019). Invité de l’Ajibat (Association des journalistes de l’habitat et de la ville), le 13 mars à Paris, le directeur de recherche à l’ENTPE tient à "sortir du débat manichéen pour ou contre le périurbain". Il regrette que l’on "assimile souvent périurbain et étalement urbain, avec pavillons et voitures", alors que "les villes s’étendent en intégrant les campagnes dans leur orbite, dans leur dynamique de fonctionnement".  Par leur taille, les communes périurbaines sont souvent des villages, dont l’essentiel de la vie (le travail, les loisirs) se passe en dehors. Lorsqu’ils sont constitués en quasi-totalité de maisons individuelles en (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL
Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous