Ile-de-France : les inégalités se creusent

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
Publiée fin mai, une récente étude de l’IAU conteste les choix urbanistiques des années 2000 à 2015 et leur impact sur les dynamiques sociales, les évolutions démographiques et les ressources des ménages franciliens. Au bilan : une hausse sensible mais complexe des inégalités. "Gentrification et paupérisation au cœur de l’Ile-de-France" : le dernier rapport de Mariette Sagot, chargée d’étude à l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU), revient sur 15 ans d’évolutions socio-territoriales (2000–2015) dans la région la plus riche et la plus inégalitaire de France. Ecartelée entre les départements les plus aisés (Paris, Hauts-de-Seine) et les plus pauvres de la métropole (Seine-Saint-Denis), la population francilienne éprouve depuis les années 2000 les conséquences de politiques beaucoup plus anciennes. L’implantation des zones industrielles, les délocalisations, la construction des Zup dans les années 1960 et des immeubles sociaux (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous